LE SMARTPHONE : un allié de taille pour les personnes déficientes visuelles

Par Robin Le Gal | 18 Juin 2020

Photo déficient visuel utilisant son téléphone

Aujourd’hui, il est très courant de rencontrer une personne déficiente visuelle en train de se servir de son smartphone, de participer aux discussions sur les réseaux sociaux, d’utiliser des applications de manière totalement autonome. Cependant, des questionnements persistent et nous sommes nombreux à méconnaitre les méthodes d’utilisation du smartphone lorsqu’on a perdu le sens de la vue. Les smartphones ont pourtant été une véritable évolution et garantissent aujourd’hui l’accessibilité numérique pour tous.


Dans cet article nous rencontrons Sohail, il est malvoyant de naissance et est devenu aveugle à l'âge de 25 ans. Il nous explique en détail l’utilisation de son smartphone et témoigne de son expérience.


Aujourd’hui, de nombreuses technologies offrent une accessibilité de plus en plus importante aux téléphones et ordinateurs. C’est notamment grâce à des entreprises comme Apple, Microsoft, Google ou encore NVAcess qui ont travaillé pour créer des solutions capables de guider une personne déficiente visuelle sur son téléphone sans avoir besoin de voir l’écran.

C’est ce que nous explique Sohail, développeur de logiciels informatiques chez Amadeus :


"Les smartphones, et en particulier les Iphones, ont révolutionné mon quotidien en me permettant de gagner en autonomie aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle”.

Alors comment cela fonctionne ?


Tout repose sur la synthèse vocale, en effet celle-ci est utilisée comme un lecteur d’écran qui retranscrit le maximum d’informations en vocal ou en braille. L’utilisation du smartphone lorsqu’on est déficient visuel passe donc avant tout par l’écoute ; c’est la voix de la synthèse vocale qui permet de naviguer sur son téléphone. Il s’agit de VoiceOver pour le matériel Apple, TalkBack sur Android et NDVA sur Windows. Sur mobile, il suffit alors de poser son doigt sur l’écran ou de le faire glisser (pour que la synthèse vocale cite les éléments présents sur l’écran les uns après les autres) pour obtenir une lecture du texte. Une fois l’élément (application, contact, etc) trouvé, vous double-cliquez afin de le sélectionner.

Gif utilisation du téléphone avec Voice Over

Le premier garantit une autonomie totale de navigation, le second interprète les informations mais ne donne pas les libellés (la synthèse vocale annoncera uniquement le type d’objet : « bouton » par exemple au lieu de sa fonction : « Rechercher »). Enfin, le niveau non accessible empêche toute navigation, les informations ne sont ni documentées ni lues.

Malgré cela, l’ouverture au champ des possibles offerte par les smartphones garantit une véritable indépendance aux personnes déficientes visuelles. C’est le smartphone qui s’occupe de lire les mails mais également de les écrire grâce à la dictée vocale, la dactylographie (dès que l’on touche une lettre, elle est vocalisée) ou encore le clavier braille connecté au téléphone. Il est également possible de coder des programmes informatiques, notamment à l’aide de la lecture vocale qui peut se faire mot par mot ou caractère par caractère. Le smartphone et en particulier l’IPhone est donc capable de s’adapter à des besoins spécifiques.


Certaines applications sont étonnantes : seeigAI par exemple décrit la photo que vous venez de prendre. Elle détecte également si la lumière est allumée ou non dans une pièce. D’autres applications comme Soundscape ou
Ezymob permettent aux personnes non voyantes de s’orienter dans leurs déplacements quotidiens en décrivant l’environnement en temps réel.


Un concentré de technologies qui n’a donc pas fini de nous épater ! Toutes ces réalisations sont particulièrement efficaces et facilitent le quotidien des personnes malvoyantes.

Cependant, certaines limites existent encore : on ne peut pas passer d’une langue à une autre lors de la dictée vocale sans devoir changer tout son système d’exploitation et la prononciation des mots par la synthèse vocale n’est pas toujours compréhensible. Enfin, il faut souligner la nécessité d’écouter toute la journée son téléphone/ordinateur pour l’utiliser ce qui peut poser des problèmes en open space quand le silence n’est pas garanti. Sohail nous confie d’ailleurs l’inquiétude qu’il a eu de paralyser ses oreilles à force d’entendre une synthèse vocale à travers ses écouteurs durant des heures. Il s’est alors tourné vers un système de casque à conduction osseuse qui lui permet de prolonger les périodes d’écoute sans risquer d’abimer ses tympans.


Vous l’aurez donc compris, la technologie a révolutionné le quotidien des personnes déficientes visuelles. Et même s’il reste du travail pour rendre les smartphones complètement accessibles et ce dans toutes les situations ; on ne peut s’empêcher de saluer les technologies au service du handicap déjà mises en place et celles de demain qui sans aucun doute continueront de révolutionner nos quotidiens.


Merci à Sohail pour son temps et son implication dans le projet !


Ezymob est une application aidant les personnes déficientes visuelles à se repérer dans les transports en commun. Afin de garantir l’accessibilité des transports à tous, nous co-construisons nos solutions avec notre communauté d’utilisateurs. Si vous voulez nous aider et faire partie de l’aventure vous pouvez vous inscrire ici : Lien d'inscription


Les oubliés du déconfinement

Logo Ezymob

ezymob

Nos solutions

Qui sommes-nous ?

Nos prix

Notre actualité

Nos CGU

CONTACTEZ-NOUS

43 avenue de l'Europe

78 140 Vélizy-Villacoublay, FRANCE

Email : contact@ezymob.fr

logo-UNADEV
réseau entreprendre 92 logo
pépite france logo
bpi france logo